Journal de Sainte-Croix - Mai 2010

"TRI i DVE" au dernier concert de la Saison 2010.

 

De la langueur à la frénésie, de la nostalgie à l'exubérance,

TRI i DVE a conduit un public conquis par le charme et la virtuosité de ses cinq jeunes interprétes.

 

Felix Froschhammer qui, avec une aisance de Tzigane,  

dégageait une énergie folle et menait parfois le son hauteur où il semble s'éteindre dans un filet d'air imperceptible.

 

Admirable était également, au sein du groupe,

cette manière de retenir le tempo à certains moments pour mieux le laisser filer un instant après, en créant une impression d'accélération soulignée par les coups d'archet de la contrebasse tenue par Tashko Tashev.

 

Nico Prinz et Asami Uemura occupe une place centrale harmoniquement, à qui est dévolu le soin modeste et chatoyant de ficeler la performance.

 

Ce dernier concert de la saison a été très apprécié .

 

Journal de Goumoens-la-Ville - Janvier 2010

TRI i DVE, un régal musical épicé.

 

Prenez cinq musiciens bourrrés du talent.

Ajoutez-y un programme épicé d'ingredients de Bulgarie, de Hongrie, de Roumanie, de Macédoine.

Saupoudrez le tout d'enthousiasme et de la joie du partage, et vous aurez un festin dominical.

 

Felix Froschhammer et son violon ailé est l'élève dont chaque maître rêve. L'auditeur est sous le charme de ce violoniste d'exception.

 

Le maître queux, le contrebassiste Tashko Tashev,

commente avec humour les différents plats servis à des convives ravis.

 

Asami Uemura est une harpiste accomplie

et Nico Prinz un violoncelliste pétri de sensibilité.

 

"TRI i DVE", ce n'est pas seulement une brochette d'interprètes d'excellente qualité, c'est aussi une complicité amicale

et une joie profonde de partager la musique qu'ils aiment. 

LA LIBERTE Fribourg - Février 2011

Un voyage musical sur les sentiers de Hongrie, de Bulgarie et d'ailleurs.

 

L'ensemble TRI i DVE: le quintette aux origines multiples est maître dans l'art de jongler avec la musique de salon et le folklore des pays de l'Est. Dans la plus parfaite entente, mélodica, violon, violoncelle, harpe et petites percussions transfigurent ses touchantes mélodies.

 

Plus tard, c'est le violon de Felix Froschhammer qui s'enflammera dans un "Czardas" débordant de fougue et d'esprit.

 

Feuille d`avis de la Vallée de joux - November 2010

Charme et gaité slaves au Temple du Lieu.

 

Marqué par une gaité et une authenticité remarquable, ce concert mené avec une maestria et maîtrise technique éprouvées n'aura pas manqué de spontanéité. 

 

..la magistrale interpretation de la Danse hongroise No. 7 de Johannes Brahms...

 

Visiblement heureux, les cinq musiciens du TRI i DVE auront fait oublier, le temps d'un joyeux partage culturel et musical.

Compte-rendu des concerts classiques Gryon - Janvier 2011

Concert de l'An

 

Le violon de Felix Froschhammer nous a littéralement subjugué tout au long de ce beau concert.

 

Quel archet magique! Quel musicien raffiné!

 

Le violoncelle fut enchanteur quand en plus il tient la mélodie.

 

Et quelle joie communicative pour Tashko Tasheff renouant avec l'accordéon de son enfance, tant de subtilité.

 

Du fond de coeur, merci pour ces grands moments de fraternité,

de virtuosité, de générosité qui sont des cadeaux précieux et mémorables.